NOS SERVICES

NOS SERVICES

La commune de Transua a été créée par décret n°95-941 du 13 décembre 1995 portant création de nouvelles communes. Elle a une population hétéroclite composée d’autochtones Brong et de peuples venus d’ailleurs (de Côte d’Ivoire et de l’étranger) et qui au dernier recensement général de la population de 2014 comptait vingt cinq mille sept cent dix-neuf (25 719) personnes.
Elle est à son troisième conseil municipal élu. Le premier l’ayant été au cours des élections municipales de 1996 et dirigé par Monsieur KOUAME Jean, le second en 2001 et dirigé dans un premier temps par Monsieur KOFFI Teuja Nestor et ensuite par Monsieur KOFFI Kra qui acheva ce mandat après la disparition du premier cité. L’actuel conseil municipal, dirigé par Monsieur TANO Kouabenan Isaac, a pris la gestion de la cité de Transua après les élections de 2013 que sa liste a largement remportées, le 05 juillet 2013.

S’appuyant sur un système managérial nouveau à trois vecteurs, le Maire de Transua a conduit la commune à atteindre des résultats probants après seulement trois années. Le premier vecteur est l’Administration communale elle-même. La décentralisation étant un outil de développement mis à disposition par l’Etat pour permettre un développement harmonieux des cités qui prenne en compte les réalités propres de chaque localité, le Maire s’est adossé sur les services municipaux pour atteindre une partie de ses promesses de campagnes. Le second vecteur est l’utilisation du riche carnet d’adresses dont le Maire dispose au plan national pour l’appuyer dans ses actions, surtout les secteurs que ne peuvent joindre les services municipaux dans l’exécution de leurs tâches administratives. Le dernier vecteur est la recherche de soutien au plan international pour impulser ce développement cher à son cœur et à la population dont il se doit de faire le bonheur.

VIEW FULL SERVICES

L’ADMINISTRATION MUNICIPALE

L’administration communale comporte quatre services avec des attributions diverses pour la gestion au quotidien des affaires de la Commune. Ces services sont sous la supervision et le contrôle du Secrétariat Général qui en assure la coordination. A- LE SECRETARIAT GENERAL A.1- Présentation Le secrétariat Général de la Mairie de Transua est un dirigé par un Secrétaire Général qui occupe ce poste depuis 2010. Monsieur KLARROU Jean Siméon Rodrigue est aidé dans sa tâche par une secrétaire dactylographe et d’un gardien qui lui est rattaché. Il coordonne, supervise et contrôle les activités des services municipaux, assure la préparation des travaux des commissions et des organes collégiaux, des décisions du Maire dans le cadre de l’exécution par ce dernier, des décisions du Conseil municipal et de la Municipalité et enfin, gère les relations avec les administrés, la tutelle et les services extérieurs. A.2- Activités menées Conformément à ses attributions, le Secrétariat Général a permis aux élus de tenir les différentes réunions devant permettre le fonctionnement des organes collégiaux que sont le Conseil municipal et la Municipalité et également des commissions. Ainsi de 2013 à 2016, le Conseil municipal s’est réuni à neuf reprises. Il en est de même pour la Municipalité. Les commissions se sont réunies à onze reprises. Au niveau de la gestion des services communaux, le SG est au contact des chefs de services pour s’imprégner de leurs réalités quotidiennes. Après plusieurs tentatives et avec l’appui du Maire, il a institué des réunions mensuelles avec ces derniers pour formaliser le suivi de leurs activités et partant, permettre des échanges entre les services pour mieux les cordonner. A.3- Perspectives Le premier challenge à relever par le Secrétariat général est de parvenir à tenir au minimum quatre réunions de Conseil Municipal par an comme le stipule les textes en vigueur. Ce service devra aussi mettre l’accent sur les outils consensuels de gestion et de contrôle des services sous sa responsabilité avec l’implication des chefs de services eux-mêmes. Les rencontres périodiques avec la population devront aussi intégrer le programme d’activité du Secrétaire Général.

LES SERVICES ADMINISTRATIFS

Les Services Administratifs, dans une Administration Communale comme celle de la Mairie de Transua, en constituent sa porte d’entrée ou sa vitrine. Ce sont eux, en effet, qui donnent une information, en temps réel, sur la vie de la Mairie, sur le flux de fréquentation des Usagers et donc de l’établissement des différents Actes administratifs dont ils ont besoin. En un mot, ils donnent une information réelle sur la vie-même de la Mairie et de sa gestion de la Population, qu’elle doit aider à ‘’s’émanciper’’, en prenant en compte ses préoccupations légitimes. D’ailleurs, la prise en compte de ces préoccupations, constitue pour l’autorité communale une exigence morale, eu égard aux promesses de campagne formulées vis-à-vis de cette même population, et qui ont milité en faveur de son élection B.1- Présentation Les Services Administratifs de la Mairie de Transua, conformément à la taille de la structure, devraient être constitués de quatre (4) Bureaux que sont : • Le Bureau Etat Civil et Population ; • Le Bureau Gestion du Personnel ; • Le Bureau de la Police Municipale ; • Le Bureau des Archives Hormis les autres Bureaux gérés directement par le Chef des Services Administratifs, seul le Bureau Etat Civil et population a un bureau fonctionnel, avec la nomination d’un Chef d’Etat Civil, assistés de deux (2) Agents d’Etat Civil. Tous ces Agents sont placés sous la Responsabilité du Chef des services Administratifs, Monsieur DIBO Abouo Jean Clément, avec qui, dans une ambiance de responsabilité et d’engagement plusieurs défis ont été relevés, dans le cadre de la gestion des Actes d’Etat Civil. B.2- Activités menées Les activités sont essentiellement portées sur tous les Actes d’Etat Civil et s’étalent sur deux périodes : du 29 février 1996 au 04 juillet 2013 et du 05 juillet 2013 au 05 juillet 2016. B.2.1- La période du 29 février 1996 au 04 juillet 2013 Cette période de dix sept (17) années, qui peut être subdivisée en deux (2) temps (1996-2001) et (2001-2013), concerne essentiellement les mandatures passées. Au cours de cette période, l’on a pu enregistrer les résultats cumulés suivants : - Naissances et jugements supplétifs : 2875 + 8849 = 11724 - Décès : 111 + 312 = 423 - Mariages : 2 + 77 = 79 B.2.2- La période du 05 juillet 2013 au 05 juillet 2016 La période actuelle qui me concerne particulièrement et qui a une durée de trois (3) années, est celle que nous écrivons nous-mêmes. Elle nous a permis d’obtenir en peu de temps, des résultats forts probants. Au cours de celle-ci, les données suivantes ont pu être enregistrées: - Naissances et jugements supplétifs : 2975 - Décès : 55 - Mariages : 49 Ces deux (2) moments de l’évolution de notre Commune se différencient par beaucoup d’éléments d’observation dont l’essentiel est la ‘’modernisation’’ de nos méthodes de travail. Aujourd’hui, en effet, les archives sont systématiquement mises à jour et mieux tenues. Le temps de traitement des dossiers a été revu et corrigé. Ce qui nous a permis de raccourcir notablement les délais. Les usagers sont reçus avec célérité et avec beaucoup plus de courtoisie que par le passé. Les moyens sont plus disponibles et les conditions de travail tout comme le cadre de travail ont été nettement améliorées. Et si par le passé, les Audiences Foraines ont plus été plus le fait de l’Etat, aujourd’hui, nos équipes se déplacent vers les Communautés villageoises, afin d’aider à pourvoir nos parents, mais surtout nos enfants, en pièces qui leur confèrent une existence légale et la possibilité de changer de statut demain dans la société, par le fait de l’école. En deux années et demie, nous avons pu organiser trois Audiences Foraines, pour plus de 1705 jugements supplétifs de naissance et dont nous attendons encore les derniers documents en provenance du Tribunal de BONDOUKOU. Toutes ces actions nous ont permis de redonner confiance à nos administrés dont les nombreux témoignages (‘’C’est depuis votre arrivée que je viens à la Mairie établir mes papiers’’ ou ‘’Avant, c’était à Tanda qu’on allait établir nos extraits, puis après on nous a ramené à Transua, maintenant-même tu es au village et papier vient te trouver…’’), nous inclinent à redoubler d’ardeur pour maintenir le cap. Nous pouvons, sans risque de nous tromper, dire qu’aujourd’hui, sous notre ère, LA MAIRIE DE TRANSUA EST DEVENUE PLUS FREQUENTABLE qu’elle ne l’était hier.   B.3- Perspectives Nos ambitions de faire de la Mairie de Transua un outil moderne de gestion de nos administrés nous incitent à continuer la modernisation de nos méthodes de travail. Comme éléments d’accompagnement de ce projet, c’est de rattraper, au niveau des archives, les doubles de nos registres de 1996 à 2009. Sans être des oiseaux de mauvais augures, il est à craindre qu’en cas de cataclysme, nous n’ayons plus à notre disposition d’éléments réels d’appréciation pour tous ce qui concerne les Actes d’Etat Civil. A terme, nous envisageons, en plus de la formation de nos Agents, pour les rendre plus performants, l’INFORMATISATION COMPLETE de l’Etat Civil, afin d’en sécuriser toutes les données. C’est un Projet majeur qui nous tient à cœur et qui, pour le rendre effectif, exige la mobilisation de ressources, mais aussi la mobilisation de tous.

LES SERVICES FINANCIERS

C.1- Présentation Les services financiers de la mairie de TRANSUA sont un service important dans l’organigramme de la Mairie. Ils sont ceux qui permettent à la structure de trouver les ressources financières indispensables à son fonctionnement. Ils se doivent donc d’être performants. Entre autres attributions, les services financiers sont responsables du recouvrement des impôts, taxes et droits de la Commune, réalisent les études économiques et financières au sein de l’administration communale et préparent le projet de budget de la Commune et en assurent la gestion financière. Ils sont dirigés par un chef de service qui coordonne et supervise les activités. Ce dernier est aidé dans sa tâche par un comptable qui s’occupe des salaires et des mandatements, un régisseur des recettes et quatre collecteurs de taxes. Depuis l’accession de Monsieur TANO Kouabenan Isaac à la tête de la Commune, les services financiers sont à leur deuxième responsable en la personne de Madame KONE Mariame. C.2- Activités menées Plusieurs activités ont été réalisées au cours de ces dernières années et ont permis à la Commune de réaliser des progrès importants à travers une hausse substantielle de recettes propres. Il s’agit entre autres - du recensement et de l’actualisation de la liste des différents operateurs économiques - de la sensibilisation des différentes corporations d’opérateurs économiques - de rencontres de sensibilisation dans les vingt trois villages de la commune - du recouvrement des patentes à dans tous les villages de la commune et pas seulement au chef-lieu de la commune - de participation à des séminaires de formation Ainsi, de 2013 à 2015, il a été recouvré cinquante sept millions cent quarante neuf mille quatre cent cinquante cinq (57 149 455) francs CFA. De 2010 à 2012, ce sont vingt millions trois cent soixante treize mille trois cent soixante huit (20 373 368) francs CFA qui ont été recouvrés. C.3- Perspectives La recherche de l’excellence au niveau du recouvrement et des systèmes mis sur pied, pour le rendre plus performant, se heurte encore au refus de certains contribuables de s’acquitter de leurs taxes. Nous ne disposons pas de moyens de coercition propre à la Mairie pour contraindre les mauvais payeurs à s’exécuter. Ce qui nous amène à solliciter de plus en plus, les services de la Gendarmerie Nationale à travers sa brigade à Transua. Une réorganisation spatiale du marché permettrait de faire baisser la fraude des vendeurs à l’étal en les identifiant plus facilement à travers des numéros de table. Enfin, les membres du conseil municipal devraient poursuivre la sensibilisation dans leurs différentes zones d’influence afin que tous les contribuables d’où qu’ils viennent, puissent payer leurs taxes.

LES SERVICES SOCIAUX CULTURELS ET DE PROMOTION HUMAINE

L’animation socioculturelle et les activités de promotion humaine se positionnement comme des moyens essentiels au développement économique, social, sanitaire, éducatif, culturel et scientifique des populations et de manière générale à l’amélioration de leur cadre de vie. Le présent document a pour objectif de faire connaître l’organisation du dit service. OBJECTIFS Les services socioculturels et de promotion humaine visent un développement humain plutôt qu’économique faisant appel aux ressources humaines. Ce service cherche donc à mobiliser la société civile et plus particulièrement à influer sur la politique sociale communale en mesure de savoir l’intérêt supérieur des populations. ORGANISATION DU SERVICE Il varie selon l’importance de la commune. Dans le cas de la Mairie de Transua, l’option "Service" sied le mieux pour l’organisation des services socioculturels et de promotion humaine. Ainsi l’organisation se présentera comme suit : Le Chef des Services Socioculturels coordonne et supervise les activités des deux bureaux. Le Bureau de l’Animation Communal Le bureau de l’animation communal est chargé de l’exécution de la promotion et du suivi des activités culturelles, sportives et touristiques. Il a la charge de la gestion des dossiers en matière des : -Associations -Actions culturelles et touristiques -Sports et loisirs -Logistique Le Bureau de l’action sociale Le bureau de l’action sociale est chargé de l’exécution de la politique communale dans les domaines de lettre contre la pauvreté et de tous les fléaux sociaux (drogues, délinquance juvénile, alcool, VIH-SIDA et les autres endémies etc …). Il a surtout la charge des dossiers en matière de -Jeunesse -Education -Assistance sociale et écoute -Santé publique et sensibilisation -Promotion de la femme -Promotion de l’emploi et gestion des micro-projets ORGANISATION DU PERSONNEL Nom et Prénoms Organes Qualité KACOU Assemien Moïse Chef des Services Socioculturels et de Promotion Humaine Chef de Service Bureau de l’Action Communale (BAC) Bureau de l’Action Social (BAC) RESULTAT ATTENDUS La réalisation des activités du service socioculturel et de promotion humaine permettra d’atteindre les résultats suivants : -Les personnes vulnérables sont assistées et insérées socialement -Les populations sont éduquées aux grands problèmes de santé et d’environnement -Les conditions de vie des populations sont améliorées -Les activités culturelles, sportives, touristiques et de loisirs sont plus dynamiques -Les jeunes et les femmes sont biens encadrés, intégrés et responsabilités -Les populations sont impliquées à la vie communautaire -Les populations sont épanouies -Les conflits sociaux sont réduits et la cohésion sociale est renforcée -Le rapprochement des populations, des élus locaux est accentué -La prise en charge des populations par elle-même est assurée -Les activités culturelles touristiques et sportives sont rentabilisées SITUATION GEOGRAPHE DU SERVICE Les services socioculturels et promotion humaine de la Mairie de Transua sont basés dans le foyer polyvalent des jeunes plus précisément au nouveau quartier. CONCLUSION Les services socioculturels et de promotions humaine à travers les missions qui lui sont assignées sont appelés à jouer un rôle déterminant dans le processus de développement des collectivités territoriales. Ce développement doit tendre à rendre ce développement doit tendre a rendre l’individu plus libre en augmentant sa possibilité et sa capacité à s’épanouir. Il s’agit d’un processus d’émancipation, par une participation consciente à propre essor La réalisation des objectifs de développement de la Mairie de Transua dépendra donc en propriété de la réussite des activités sociale, culturelles et de promotion humaine. ---ce sont ses actions qui vont amener les populations à se sentir concernées par les programmes de développement qui sont mise en œuvre.

LES SERVICES TECHNIQUES

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur elit. Quisque at eros id ex feugiat tristique eget auctor vehicula lectus non rhoncus.

LA POLICE MUNICIPALE

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur elit. Quisque at eros id ex feugiat tristique eget auctor vehicula lectus non rhoncus.